X

Compagnie

MASH-UP PRODUCTION
Pépinière à doux dingues

 

Dans un contexte d’état d’urgence culturel, Mash-Up Production, pépinière à doux dingues, naît d’une envie de foutre le bordel dans l’ordre établi, et de caler un peu de poésie dans le décor général.

 

A la croisée des langages, entre performance vidéo et théâtre, entre dispositifs sonores et adaptations tout-terrain, de l’écriture théâtrale contemporaine au classique en passant par la BD, Mash-Up mêle les disciplines, explose les codes, se frotte aux frontières. Et puis interroge l’espace de représentation.

 

Notre axe de recherche ? La vidéo-live.

Filmer en direct et diffuser en direct pour raconter le monde d’aujourd’hui. Ni tout à fait réalité, ni tout à fait fiction, comment l’image modifie-t-elle notre rapport au monde ? Le cinéma devient alors du théâtre, la boîte à images s’ouvre, le théâtre épouse le cinéma… et de cet heureux mariage sortent des créations hybrides qui ne cessent d’interroger notre rapport au média, au docu-fiction,à la « selfy’ctionnalisation », à la représentation de soi…

 

Les créations de Mash-Up, par extension, accordent une place importante à la notion de « dispositif ». A chaque création sa boîte à fabriquer, sa machine à rêver. Qu’elle soit vidéo, son ou lumière, elle permet d’entrer dans la création par un axe concret et technique qui vient guider le jeu, le comédien, la mise-en-scène. Le comédien fait corps avec le dispositif, la mise en scène l’épouse.Dans notre conception du théâtre, technique et jeu contribuent de façon égale à la fabrique du spectacle.

 

ÉQUIPE

 

Angélique.JPG

ANGELIQUE ORVAIN / Directrice artistique, metteuse en scène, comédienne, brouilleuse d'intentions

Après avoir tenté de sauver le monde, accompagnée d’une poignée de doux rêveurs de l’extrême, Angélique change d’ambition. Elle fait plus simple.
Elle met une voiture sur un parking et des caméras à l’intérieur. Après la création de Au Bord de C.Galéa, 20 Novembre de L.Noren, mêle écriture cinéma et écriture dramatique, performance vidéo et théâtre de rue, et amène l’exigence de la boîte noire dans la rue, dans la nuit, là où on ne l’attend pas, pour qui ne l’attend pas.
Après des études au conservatoire de Poitiers suivies de 3 années de compagnonnage avec le Théâtre des Agités (Poitiers), 20 Novembre signe le début d’une nouvelle histoire, et la création d’une nouvelle compagnie : Mash-Up Production.
Mash-Up, pépinière à Doux Dingues, a pour mission de bordéliser le monde établi en le poétisant. Mission à haut risque d’où elle tentera de ressortir vivante.
Comédienne chez les transhumanistes (Cybers, Théâtre de l’Esquif, Niort), rêveuse et conteuse chez les poètes activistes (Epopées en Kit, Titartpetit, Poitiers), metteuse en scène de polar noir (Je vis sous l’œil d’un chien, Théâtre du Bocage, Bressuire), coupable d’ateliers théâtre multiples et variés (Lycée Branly à Châtellerault, Master Dramaturgie et Conservatoire, Poitiers) elle joue et se joue du monde qui nous berce, pour en faire de la fiction à outrance…

 

 

nicolas_comte.jpg

NICOLAS COMTE / Créateur vidéo et bidouilleur de l'extrême

Diplômé des Beaux-Arts en Octobre 2012, sa pratique est celle de la vidéo, et des questions qu’elle sous-tend. Menant, dans le champ de l’art contemporain, un travail d’installation, il travaille, depuis 2 ans, avec différents metteurs en scène, comme Anne Théron, Cyril Teste, Camilla Saracini ou encore Matthieu Roy, au travers de créations questionnant la relation entre l’individu et son-ses image-s.

 

 

 

 

 

 

 

Sandrine.jpg

SANDRINE PETIT / Comédienne et technicienne de la fiction

Elle se forme et déforme pendant 4 ans au conservatoire de théâtre de Poitiers et en 2009, obtient le DNOP. Formée au « texte », elle enrichit depuis son vocabulaire et explore des pratiques plus brutes et corporelles : improvisation avec Roberto Sierra et Stéphane Mayer, comédie accidentogène, burlesque avec Elise Ouvrier Buffet, clown avec Fred Robbe et Hélène Vieilletoile, tap dance avec Leela Petronio, stages de danse flamenco. Egalement autodidacte en chant et en musique, elle intègre souvent des formes hybrides.

Elle travaille avec La compagnie Sans titre sur le spectacle Gender conference, l’ADIV, La D’âme de compagnie. En musique, elle fait partie du Mmmhpfff trio, et de las Gabachas de la Cumbia.

En 2017, elle rejoint 3 compagnies en tant que comédienne : la HopHop compagnie, la compagnie de l’Homme debout et Mash-up. Elle s’amuse et s’émerveille du potentiel d’expressions à notre portée pour questionner le monde dans lequel nous vivons. En salle, en rue, en riant, en hurlant, en pensant, en pleurant, en chuchotant, en chutant, en chantant, mais toujours en jouant !

 

 

 

Léo.jpg

LEO BOULAY / Comédien et emmeneur de fantaisie

Léo a suivi une formation de théâtre au conservatoire à rayonnement régional de Poitiers où il a passé son Diplôme National d’Orientation Professionnel.

Durant sa formation, il a collaboré avec de nombreux artistes comme Anne Théron, Thomas Condemine, Anton Kuznetsov, Yves Beaunesne, Jean-Pierre Berthomier, Didier Lastère, Mathieu Roy…

Au cours de cette formation, il a joué dans Chantier Macbeth de Mathieu Roy, La maladie de la famille M. de Fausto Paravidino mis en scène par Etienne Pommeret, Projection Privée de Remi De Vos mis en scène par Christine Joly, Au bal, au bal masqué par le collectif des Chiens de Navarre ou encore Solo Tchekov de Claire Lasne-Darcueil.

Par la suite, il a joué dans Espaces Insecables (pièce commune) mis en scène au Théâtre de la Bastille par Johanne Débat. Il joue également dans divers courts-métrage et fiction TV et se spécialise dans le théâtre d’improvisation qu’il enseigne sur Nantes. Il joue d’ailleurs dans plusieurs spectacles improvisés toujours sur Nantes.

 

 

 

Paul 2.jpg

PAUL AUDEBERT / Comédien et expérimentateur en tout genre

Paul Audebert est un jeune comédien sortant du conservatoire à rayonnement régional de Poitiers.

En juin 2016 il obtient son Diplôme National d'Orientation Professionnel théâtral.

En juillet et août il créé et interprète un spectacle de contes en déambulation dans un zoo (Zoodysée/79).

Il rejoint la compagnie Mash-Up (Poitiers/86) à l'automne 2016.

En janvier 2017 il rejoint également la compagnie Drôles de Zoiseaux (Saint-Julien du Puy/81).

 

 

 

Natacha.jpg

NATACHA QUESNEL / Comédienne et interprètre en dinguerie

Formée pendant 6 ans au Conservatoire de Poitiers, elle obtient son DNOP en 2016. Avec la compagnie Le Théâtre des agités, elle est interprète dans Cet enfant de Joël Pommerat mis en scène par François Martel.

Elle travaille également comme interprète d'un monologue d'Agotha Kristof, La clé de l'ascenseur, avec les Drôles de Zoiseaux Cie dans le Tarn. Au sein de cette compagnie, elle fait aussi de la conception de spectacle (clown, théâtre d'ombre, théâtre).

 

X

20 Novembre

Création 2016
Durée 56 minutes

 

41555936_269342167027908_7420887306262806528_o.jpg

 

Polar noir au carrefour du cinéma pein air et du théâtre, entre art de rue et art de plateau, 20 Novembre plonge le spectateur au cœur du cinéma et de la machine à images.
Sur un parking, de nuit, le thriller s’écrit sous ses yeux…

 

SYNOPSIS

Lundi 20 Novembre. 6h58.
Un parking. La nuit.
Le compte à rebours se met en marche.
S.Bosse attend l’ouverture des portes du lycée.
Dans 56 minutes, si sa montre déconne pas, si aucune autre montre déconne, là, ce sera l’heure…

 

Un gamin à vif cherche un responsable à sa souffrance.
Figure déchirée au bout d’un parking, déchaînée, révoltée, ombre d’elle-même, malade, fragile, parfois drôle, souvent pathétique.
Il vient expliquer pourquoi, il cherche à comprendre, il veut mettre en mots.
Et il y a le Renault Scenic.
Puis le gamin entre dans la voiture et le cinéma arrive. S.Bosse vient rejouer son propre film, en direct, sous les yeux d’un auditoire, spectateurs impossibles, acteurs silencieux.
Les souvenirs émergent.
S.Bosse se met en cinéma.
Où est la réalité ? Où est la fiction ? Comment regarder ?

 

DISPOSITIF

Nous jouons de nuit, dehors. Le lieu idéal : un parking, une cour d’immeuble, un terrain vague…
Les spectateurs font face à une façade (ou un écran) sur laquelle est projeté le film que le comédien tourne en live. Au loin, la voiture, un Renault Scenic, dans laquelle et autour de laquelle joue le comédien. Le spectateur fait le choix de regarder soit le direct « plateau », c'est-à- dire le parking ou erre le comédien, ou l’écran ou le comédien tourne en direct le film des évènements qui l’ont conduit à ce moment.

 

NOTE D'INTENTION

Nos anti-héros actuels sont nos stars. Nos “fous”, nos “terroristes, nos “malades”, nos “meurtriers en herbe”, font incontestablement le buzz. Internet, radio, TV, journaux...Récits d’atrocités et portraits monstrueux excitants. On regarde ça, avec avidité, avec fascination…
Penchant naturel ou perversion taboue? La médiatisation tend à “fictionnaliser” des pages de réalité. La mise à distance par le récit d’un fait réel en adoucit le goût, en adoucie notre perception.
Avec 20 Novembre, j'interroge cette notion de frontière entre réalité et fiction au coeur du processus de représentation.

 

CRÉDITS

Texte d’après 20 Novembre de Lars Noren
Mise en scène Angélique Orvain
Interprétation François-Thomas Choppin
Vidéo Nicolas Comte
Son Arnold Pintout
Lumière Elise Chamarre, Yoann Jouneau
Musique Arnold Pintout (composition et clavier)
William Brandy (saxophones et trombone)
Benoit Perez (trompette et clarinette)
Yoann Magneron (contrebasse)
Maxime Dancre (batterie)

 

PRODUCTION ET SOUTIENS

Co-Production Mash-Up Production
Théâtre des Agités
Soutiens Région Poitou-Charentes
Département de la Vienne
CNAR Poitou-Charentes
Théâtre de Thouars
Passeurs d’Images

 

PROFESSIONNELS

Dossier du spectacle, Fiche technique et Devis sur demande.

 

PRESSE

L'esthétique du cinéma au théâtre
La Nouvelle République 6 avril 2016

 

TEASER

 

PHOTOS

 
X

Les filles du Roi Lear

Création 2020

 

LFDRL.jpg

 

Les Filles du Roi Lear est une création hybride mêlant théâtre et vidéo.
Dans un esprit joyeux et grinçant de tréteaux et de bidouille, nous adaptons librement la pièce de Shakespeare.

SYNOPSIS

Le Roi Lear prend sa retraite.
Il décide de partager son royaume entre ses 3 filles.
A celle qui lui montrera le plus d’amour la plus grande part.
Gonéril, l’aînée, épouse du duc d’Albany, lui déclare un amour absolu et reçoit une part du royaume.
Régane, la seconde, épouse de Cornouailles, redouble de compliments et reçoit une autre belle part du royaume.
Cordélia, la cadette, refuse de se prêter à ce jeu hypocrite.
Le Roi Lear est furieux et il la bannit.
Le Roi de France, touché par cette sensibilité et cette honnêteté, l’épouse.
Cordélia ainsi chassée devient reine de France.
Mais très vite, Gonéril et Régane se liguent contre leur père et le chassent.
Le voilà qui erre en pleine forêt alors que la tempête se lève, fou de douleur et de rage...
Le Roi de France apprête ses troupes pour venir lui prêter main forte…

 

DISPOSITIF

Sur scène, un espace vide. Sol en damier. C’est l’espace du Fou, sorti de l’histoire, qui vient raconter aux spectateurs cette grande fable.
Sur scène, en périphérie, les comédiens-personnages. Chacun a son propre espace bien défini, sa lumière, son décorum, ses costumes. Devant lui, une caméra.
Au dessus de la scène, en hauteur, 3 immenses cadres baroques équipés chacun d’une toile blanche. Ce sont des écrans de projection. Sur chaque écran est « diffusé » le portrait d’un des personnages.
Le Fou raconte l’histoire qui commence à se dérouler, tel un roman-photo, dans ces cadres, alors que sur scène, les comédiens prennent la pause, interprètent plusieurs personnages, se changent, changent leur décor, tentent de suivre le mouvement...
Ça semble simple. Ça semble fonctionner.
Ce n’est que le début...

 

NOTE D'INTENTION

Nous avons besoin de folie. De folie et de cinglerie.
Nous avons besoin d’actes purement barrés, tarés, azimutés.
Nous avons besoin d’insensés, de furieux, de passionnés.
Nous avons besoin de dé-construction, de dés-orientation, d’anormités, d’anormalerie, d’énormismes, d’êtres a-genrés, d’individus dé-rangés et de gens dé-jantés.
De dinguerie.
Nous avons besoin de furieux, d’excessifs, d’a-normés, d’évincés et de dévisseurs
Nous avons besoin de vice, de licence et de superberie.
D’oseurs d’oseries qui osent pour oser.
Nous voulons de l’entièreté. De la désinvolture et de l’inconfort-misme.
Du gargantuisme et de la perversion.
Notre royaume pour la folie.
Nous avons besoin d’un théâtre de fou.
D’un théâtre de fou pour les fous.
D’un théâtre fou. de fou. pour les fous.
Notre royaume pour la folie.
Nous avons besoin d’êtres fous et non pas d’enfants sages.

 

CRÉDITS

Mise en scène Angélique Orvain
Collaboration artistique Pierre Bedouet
Interprétation Paul Audebert, Léo Boulay, Florence Gerondeau, Sandrine Petit, Natacha Quesnel
Vidéo Nicolas Comte
Lumière David Mastretta

 

PRODUCTION ET SOUTIENS

Production Mash-Up Production
Soutiens Théâtre de Thouars (79)
La Quaintaine Chasseneuil du Poitou (86)
La Passerelle Nouaillé-Maupertuis (86)

 

PROFESSIONNELS

Dossier du spectacle, Fiche technique et Devis sur demande.

 

PRESSE

Se projeter avec le Roi Lear
Le Courrier de l'ouest 3 novembre 2018

X

ZAI ZAI ZAI ZAI

Création 2018
Durée 1 heure

 

​​Work in progress - Avril 2018 / La Grande Surface / Laval ​

 

Adaptation de la BD de Fabcaro.
Une satire drôlissime de notre société de consommation et du petit monde médiatique, sous des airs de thriller foutraque et déjanté.


SYNOPSIS

Fabrice fait ses courses au supermarché sans sa carte de fidélité. Alpagué par le vigile, pris de panique, il s’enfuit à la force d’un poireau et commence une cavale à travers le pays. La presse s’empare de l’affaire, la police scientifique est sur le coup, le nom du fugitif est sur toutes les lèvres, il devient l’ennemi public numéro 1.

Psychose, fascination, face à ce qui s’apparente à un traumatisme national, les passions se révèlent: couples et foyers qui se divisent, album d’artistes solidaires, débats d'experts dans la presse, propos fascisants, fascinations adolescentes, bienpensances citoyennes, éducation morale et réflexions existentielles, touchée en son coeur, c'est la nation elle-même qui se déchire…

 

DISPOSITIF

Fidèle à l’univers graphique et à l’humour de la BD à succès de Fabcaro, la mise en scène d’Angélique Orvain place le public au coeur de l’action, dans un dispositif à 360°. Les comédiens jaillissent d’un podium à l’autre en changeant de costumes et de personnages en un clin d’oeil.

 

NOTE D'INTENTION

Il s’agit ici d’un bordel généralisé.
D’un chantier de bric et de broc, d’un projet pro à la bidouille, d’un spectacle à la débrouille, d’un putsch créatif, de la re-mise en marche de notre machine à rêver, de nos anarchismes retrouvés.
Il s’agit ici d’un projet rebelle.
A l’image d’une institution culturelle qui flagelle, en réponse à l’essoufflement général, parce qu’on reste sur le champ de bataille.
Il s’agit ici d’un pari.
Le pari d’un projet à l’envers, d’un projet de travers, d’un plan B qui précèderait le plan A, d’une folie fédératrice, de multi-disciplinarité, de trans-frontalité, d’inter-culturalité… de tous ces gros mots qu’on a un peu usés à force de trop les gratter…
On va associer, mutualiser, partager, projeter, s’amuser.
On va décloisonner, démocratiser, bidouiller, s’engager.
On va créer ensemble, on va se marrer, on va se responsabiliser.
On va s’attrouper.
A force de se casser le nez sur des calendriers, à force dé-marcher sur les chemins protocolaires, de processus en procédés de marcher à l’envers, à force d’avoir inversé les priorités, de s’être déversés dans les dossiers en –ion,  de subvention en communication, de médiation en diffusion - , à force de se faire les ongles aux portes des bureaux on a failli perdre le sens.
On a failli se vider de nos idées.
On a failli perdre le souffle.
S’essouffler.
Soufflé.
Evaporé…

Il s’agit ici de retrouver le sens de nos métiers.
Remettre un tuteur au pied des rêves collectifs.
Redonner à rêver.
Et rester révolté.

 

CRÉDITS

Texte Fabcaro
Edition 6 Pieds Sous Terre  
Mise en scène Angélique Orvain
Interprétation Paul Audebert, Pierre Bedouet, Bertrand Cauchois, Clara Frère, Florence Gerondeau, Jeanne Michel, Valentin Naulin, Lucie Raimbault
Lumière Paul Bodet, David Mastretta
Son Pierre Morin, Jonathan Pervern
Photographie Romain Dumazer

 

PRODUCTION ET SOUTIENS

Production Mash-Up Production
Co-Production Kraken
Soutiens La Grande Surface Laval
Cie Art Zygote Laval
Théâtre d’Air Laval
La Blaiserie Poitiers
TU-Nantes
Ville de Nantes
Théâtre de l’Ephémère Le Mans
Comédie Poitou-Charente Poitiers
Conservatoire de Laval
POL’n Nantes
Cie des arbres et des hommes Villiers-Charlemagne
Cie Et Si Poitiers
Cie Et Alors Le Mans

 

PROFESSIONNELS

Dossier du spectacle, Fiche technique et Devis sur demande.

 

PRESSE

La pièce “Zaï zaï zaï zaï” est encore plus drôle que la BD de Fabcaro
La Nouvelle République 22 septembre 2018

 

PHOTOS

 
X

Ateliers

Cette page est actuellement en chantier...
- 6 déc 2018 -

X

Agenda

RÉSIDENCES Á VENIR

   14 - 23 janvier 2019 / Les Filles du Roi Lear / La Quintaine / Chasseneuil du Poitou (86)
  29 avr - 07 mai 2019 / Les Filles du Roi Lear / La Quintaine / Chasseneuil du Poitou (86)

REPRÉSENTATIONS PASSÉES

        03 - 05 oct 2018 / Zaï Zaï Zaï Zaï / La Grande Surface / Laval
      27 - 28 sept 2018 / Zaï Zaï Zaï Zaï / La Blaiserie / Poitiers
              21 nov 2017 / 20 Novembre / Festival Égale à Égal / Poitiers
        06 - 07 oct 2017 / 20 Novembre / Festival Les Expressifs / Poitiers
               2 sept 2017 / 20 Novembre / Studios Virecourt / Benassay (86)
       06 - 07 avr 2016 / 20 Novembre / Lycée Jean-Moulin / Thouars (79)
        10 - 11 juil 2015 / 20 Novembre sortie de résidence n°3 / Lycée Douanier Rousseau / Laval
             21 nov 2014 / 20 Novembre sortie de résidence n°2 / CNAR-Usines Boinot / Niort
31 oct - 01 nov 2014 / 20 Novembre sortie de résidence n°1 / MDE / Poitiers

X

Contact

 

 

Mash-Up Production
A l'Envers du Bocal
16 ter rue de la Regratterie
86000 Poitiers

 

☎ 06 68 65 66 70
cie.mashup.production@gmail.com

 

iconfinder_online_social_media_facebook_734386.png   Viméo

 

 

X

MENTIONS LÉGALES

Le site mashup-production.fr est édité par l'assocation Mash-Up Production

Son siège social est situé : 

A l’Envers du Bocal

16 rue de la Regratterie / 86000 Poitiers



Mail : cie.mashup.production@gmail.com 
Tél.: 06.68.65.66.70

Responsable de publication : ANGELIQUE ORVAIN
Directrice de publication : ANGELIQUE ORVAIN

 

Design :  Maxime SORIN
Conception :  Samuel SORIN
Hébergement :  AlwaysData